Historique

Dans la MRC d'Antoine-Labelle se trouve, un petit village charmant, dans les Hautes-Laurentides situé aux abords de la rivière du Lièvre. Le village de Notre-Dame-de-Pontmain est le plus ancien du secteur nord des Laurentides (1884).

 

En 2016, la municipalité compte près de 719 habitants et une population qui triple en saison estivale vue ses attraits touristiques. Tout ce beau monde se trouve réparti sur un territoire de 258,99 km2 entouré par des montagnes de forêts et des plans d'eau petits et grands.

 

Avant l'arrivée des caucasiens, les Algonquins ou les Oueskarinis de la Petite-Nation ont probablement été les premiers à poser le pied dans le village utilisant la WABOS SIPI, qui signifie rivière du Lièvre dans la langue des Algonquins. Une expédition française commandée par de Tilly aurait atteint Michillimakinac, en 1692, en passant par la Lièvre, l'Outaouais supérieur et le Témiscamingue.

 

Un poste de traite de fourrures est établi, avant 1826, à la décharge du Lac-des-Sables par la Compagnie de la Baie d'Hudson. Puis au commerce de la fourrure s'ajoute, peu à peu, celui du bois.

 

Les compagnies forestières sont responsables de l'établissement des colons sur la Lièvre, dont l'une des plus importantes datant de 1864 et appartenant à James Maclaren de Buckingham. Beaucoup de pionniers s'installent le long de la Lièvre, comme au Wabassee, au Dudley et au Bouthillier dans notre région.

 

Les bûcherons trouvent gîte et nourriture. Les premières familles se dispersent et cultivent la terre pour subvenir à leurs besoins. Finalement en 1881, on compte environ 35 familles dans notre village selon un recensement fédéral. En 1884, la première chapelle de Notre-Dame-de-Pontmain est construite et mesure 40 pieds de long par 28 pieds de large et 17 pieds en hauteur. Le premier missionnaire et curé fut Eugène Trinquier de 1886 à 1907

 

À cette époque, la municipalité portait le nom de Cantons Unis de Wabassee, Dudley & Bouthillier.

 

Constituée le 26 janvier 1894, elle s'appellera la Corporation Municipale des Cantons Unis de Wabassee, Dudley & Bouthillier. En 1945, elle changera enfin son nom pour celui de la municipalité de Notre-Dame de Pontmain.

 

Le premier pont de Notre-Dame de Pontmain fut construit en 1897. La première école vit le jour le 11 septembre 1898, suivi de la première commission scolaire le 7 octobre de la même année. On peut voir encore de nos jours, lorsque l'eau est très basse, l'emplacement du carré de cette école car en 1930, plusieurs terres ont été inondées suite à la construction du barrage des Cèdres à Notre-Dame-du-Laus pour la création du réservoir Poisson Blanc. Le premier magasin général est ouvert en 1900 et la première entreprise de Notre-Dame de Pontmain, soit un moulin à scie, est construite en 1902.

 

L'année 1984 a été choisie pour faire revivre 100 ans d'histoire de la paroisse de Notre-Dame de Pontmain selon le maire de l’époque, Monsieur Hubert Gougeon.

 

L'histoire de notre municipalité est gravée dans LE LIVRE « Notre-Dame de Pontmain 1884-1984 » de Marguerite Constantineau. Les personnes intéressées peuvent s'en procurer une copie au bureau municipal.

 

Les colons se sont installés dans Notre-Dame de Pontmain à cause des opportunités d'emplois dans l'exploitation du bois et de l'agriculture. Cependant, au cours des années, les touristes ont découvert le charme de nos paysages et s'y établissent en tant que villégiateurs afind’admirer la nature à son meilleur ou comme citoyens suite à leurs retraites. Certains attraits touristiques sont le Lac des 31 milles et son camping rustique, de nombreux lacs ensemencés d'ombles et de truites, la rivière du Lièvre avec son doré jaune et plusieurs autres espèces, les sentiers de motoneige et de quad, les pourvoiries. Bref, la municipalité de Notre-Dame-de-Pontmain a tout ce qu'il vous faut pour oublier les tracas de la vie urbaine.